Les Biorythmes


Pour un grand nombre d'individus, les biorythmes sont encore une notion méconnue. Certaines personnes jugent qu'il s'agit d'une fantaisie, voire d'une escroquerie inventée par des charlatans; d'autres commentateurs considèrent que le terme même de biorythme est bien trop abstrait et que l'on ne sait pas vraiment à quoi ce mot se réfère.
Pourtant, les biorythmes ont une vraie dimension scientifique. Il s'agit d'une donnée cartésienne qui s'appuie sur la biologie. Les biorythmes existent bel et bien. Afin de le prouver et pour contredire les détracteurs, ils ont même fait l'objet de plusieurs études statistiques et mathématiques. Ces rythmes biologiquement induits déterminent, en partie, les succès et les échecs des hommes et des femmes. Ils ont une influence sur nous en tant qu'individus, mais aussi sur notre ressenti, sur notre corps, sur notre esprit et sur nos rapports avec les autres. Les biorythmes influencent toute notre vie dans son ensemble, que l'on soit seul ou que l'on soit en couple.

Vos biorythmes gratuits


Vivez en rythme avec vous même !

Pour découvrir vos biorythmes sur une période de 2 semaines, indiquez ci dessous, votre date de naissance.

Consultez gratuitement vos biorythmes et cycles biorythmes mensuels, et planifiez ainsi à l’avance vos projets tout en ayant connaissance des jours les plus favorables pour les mener à bien.

Pour découvrir vos biorythmes sur une période de 2 semaines, indiquez ci dessous, votre date de naissance.

Qu'est-ce que les biorythmes ?


Pour commencer, il faut revenir à l'essentiel et aux origines du mot : biorythme.

Étymologie du terme

Afin de comprendre le terme biorythme, il est primordial de le décomposer. A l'intérieur du mot biorythme, on a la partie "bio" qui nous vient de bios. En grec, ce mot signifie "vie" (il s'agit d'un préfixe que l'on retrouve également dans "biologie" - science de la vie, dans "biodiversité" - diversité du vivant ou encore dans "biodynamie", "biopsie"...). La seconde composante de biorythme est "rythme". Ce terme français correspond au vocable latin rhythmus. Cet élément peut se traduire par "mouvement réglé et mesuré". Par conséquent, si l'on procède à une traduction littérale, les biorythmes sont donc les cadences de la vie.

Les biorythmes, c'est quoi ?

Alors, plus précisément, lorsque l'on parle de biorythmes de quoi s'agit-il ?
Eh bien ce sont les horloges naturelles. Ces horloges interagissent avec nos différentes énergies : l'énergie physique, l'énergie émotionnelle et l'énergie mentale.
Les biorythmes sont les rythmes intérieurs, innés. C'est à cause d'eux et à cause de leur influence qu'on a des "jours sans" et des "jours avec", comme le dit l'adage. C'est aussi à cause des biorythmes qu'il y a des moments où les désagréments s'enchaînent dans notre vie. Et c'est aussi grâce à nos biorythmes que, dans d'autres moments, la chance nous sourit davantage, parfois de manière simultanée dans différents domaines.
Les biorythmes, ce sont les fluctuations naturelles de nos énergies vitales.

L'universalité des biorythmes

Les biorythmes ont un caractère universel. Les rythmes et les cycles sont omniprésents autour de nous. Que ce soit dans l'univers, dans la nature au sein du monde animal ou dans le monde végétal, au sein des sociétés humaines, tout est régi par des cycles. Il y en a que l'on connaît tous et que nous ne remettons pas en question. Ainsi, les années, les mois ou encore les semaines sont des cycles qui ont été institutionnellement établis. Grâce à cette régulation, la société peut être organisée dans tous ses aspects (au niveau politique, financier, social, etc.) et tous les citoyens peuvent vivre suivant la même cadence. Une année civile dure 365 jours et se déroule de janvier à décembre. Une semaine est composée de 7 jours. Dans une majorité de cas, on travaille 5 jours et on a droit à une période de repos de 2 jours. Ces règles, qui correspondent clairement à des rythmes, sont identiques pour tout le monde. Il y a également des cycles naturels, comme la nuit et le jour. Ce sont les cycles universels par excellence. Nous n'avons aucun pouvoir sur eux. Et pourtant, le jour et la nuit influencent la vie des Hommes ainsi que celle des animaux. On vit le jour et on dort la nuit.
De même qu'il y a des cycles sociaux et des cycles naturels, il y a des cycles propres aux individus et à leur fonctionnement interne. Il s'agit donc des biorythmes. Chacun d'entre nous est soumis à des rythmes et à des cycles naturellement inscrits en nous. Et cela vaut pour tous les êtres humains, au-delà de leur sexe, de leur âge, de leur catégorie socio-économique, de leurs origines nationales et ethniques et de leur appartenance religieuse.

L'histoire des biorythmes


L'histoire des biorythmes est aussi vieille que l'histoire du monde. Et cette histoire remonte aussi loin que celle de l'Humanité, puisque les biorythmes sont indissociables du fonctionnement organique des Hommes.

Pour en savoir plus sur la découverte des biorythmes, il faut remonter au XIXème siècle. A cette époque, on ne recense alors que deux cycles : le cycle de la santé - dit cycle physique - et le cycle de la sensibilité - aussi appelé cycle émotionnel. Ces deux premiers cycles sont révélés par deux chercheurs. Le premier est un médecin allemand qui est spécialisé en ORL; quant au second, il est docteur en philosophie, psychologue et de nationalité autrichienne. Tous les deux sont des proches de Sigmund Freud, le célèbre psychanalyste, neurologue et philosophe autrichien. Un troisième cycle, celui de l'intellect, est découvert par un professeur de génie mécanique dans les années 1920-1930.

Au milieu du XXème siècle, les biorythmes font l'objet de plusieurs recherches. Ils sont notamment étudiés par un psychologue allemand. Ce dernier mène une enquête statistique. Son étude permet d'établir un lien évident entre les deux données que sont les accidents et les biorythmes. D'une part, le chercheur recense les accidents du travail au sein du monde agricole; d'autre part il analyse les cycles des biorythmes des individus accidentés. En mettant ces deux données en relation, le psychologue constate une hausse du nombre d'accidents pendant ce que l'on nomme les jours critiques. Il remarque par ailleurs que ces accidents sont quasiment inexistants lors des jours non critiques.

Après avoir fait l'objet de nombreuses études statistiques, les biorythmes sont finalement devenus une science. Ils sont notamment appliqués dans le domaine de la biologie. Ils sont également utilisés lors de la réalisation de calculs statistiques.

Au-delà de leur véracité scientifique, si l'on veut suivre ses biorythmes, il suffit d'être à l'écoute de son corps. Si l'on est attentif aux messages que nous envoie notre organisme, on peut sentir si le moment est propice ou non à faire la fête, à veiller tard, à s'investir dans le travail, à se lancer dans des travaux, à s'engager dans une relation, etc.

A quoi servent les biorythmes ?


choixAu regard de leur rôle au sein de notre vie, les biorythmes ont une utilité concrète. Cependant, c'est surtout le fait de les connaître qui peut nous servir. Être conscient de leur existence et être capable d'évaluer si on se trouve dans une phase positive ou dans une phase négative - comme nous le verrons ci-après - peut nous permettre d'avoir une prise sur notre vie. Agir en fonction de nos biorythmes nous offre une maîtrise sur le cours des choses, à court terme et sur le long terme, à titre individuel mais aussi au niveau collectif.

Les biorythmes ont une importance considérable. Tant et si bien que, au sein des sociétés occidentales modernes (dans des pays comme les Etats-Unis, le Japon ou encore en Europe), certains chefs d'entreprise ainsi que certains hommes politiques s'y fient lorsqu'ils prennent des décisions. Dans des moments capitaux, quand l'un de leurs actes ou quand l'un de leurs choix peut avoir de lourdes conséquences, ces grands dirigeants n'hésitent pas à se renseigner sur leurs biorythmes et sur leurs phases. En effet, les biorythmes ont un si grand pouvoir qu'ils peuvent influencer une stratégie, une rencontre ou tout autre moment majeur, que ce soit dans la carrière d'une personne ou même dans sa vie.
Prenons l'exemple du Japon. Là-bas, afin d'élaborer les plannings des chauffeurs de taxi, une entreprise a eu recours aux biorythmes. Les emplois du temps des salariés ont été pensés de telle manière que les chauffeurs n'aient pas à travailler durant leurs jours critiques. Cette méthode a permis de diminuer les accidents qui impliquaient ces professionnels de la route. Être conscient des biorythmes et en tenir compte a donc eu une influence à la fois sur l'entreprise de taxi, sur ses employés et sur les citoyens du pays. Les biorythmes sont également pris en compte par certains sportifs afin de favoriser une victoire lors d'un tournoi.

Les différents cycles biorythmiques


Maintenant que l'on connaît l'origine des biorythmes et que leur influence sur notre vie est avérée, intéressons-nous à leur fonctionnement dans le détail.

On peut distinguer trois principaux cycles biorythmiques, c'est-à-dire trois cycles biologiques. Nous avons déjà évoqué de manière succincte ces différents biorythmes ci-dessus. Il y a donc le cycle physique, le cycle émotionnel ainsi que le cycle intellectuel. Lorsque l'on vient au monde, chaque cycle est à zéro. Avant la naissance, les biorythmes ne varient pas et n'ont pas d'influence sur un foetus. Dès la naissance, les biorythmes s'activent pour alterner entre des phases positives et des phases négatives - que nous détaillerons par la suite. Les trois cycles que nous venons de présenter se déroulent suivant des durées déterminées. Chaque biorythme n'est pas constamment dans une phase positive. C'est pourquoi nous ne sommes pas toujours dans un cycle physique favorable, comme nous ne sommes pas en permanence dans un cycle émotionnel ou dans un cycle intellectuel positifs. Cette temporalité des cycles biorythmiques est la même pour tous les individus.

Les différents cycles biorythmiques
Une représentation graphique des biorythmes principaux, de la naissance jusqu'à 66 jours.

Le cycle physique

Le premier cycle, qui fait partie des deux premiers découverts à la fin du XIXème siècle, est le cycle physique. Il est aussi appelé cycle de la santé. Celui-ci a une durée de 23 jours. Il se rattache à l'énergie physique, à la vitalité, au corps et aux organes.

Le cycle émotionnel

Le deuxième cycle, plus abstrait et découvert en même temps que le cycle physique, est le cycle des émotions. On peut aussi le retrouver sous la dénomination de cycle de la sensibilité. Il se prolonge sur 28 jours. Ce cycle est le régisseur de notre état émotionnel. Il détermine notre tempérament du moment.

Le cycle intellectuel

Enfin, il y a un troisième biorythme qui, lui, a été découvert plus tard que les deux précédents. Celui-ci est relatif à l'intellect et au mental. Son cycle dure 33 jours en tout. Le cycle intellectuel influence nos capacités cérébrales. C'est celui qui a le moins de conséquences sur notre vie et sur notre organisme. A l'instar des deux premiers cycles, il subit évidemment des variations. Cependant, les changements du biorythme intellectuel ont moins d'influence sur nous que les modifications du biorythme de la santé et du biorythme de la sensibilité.

Les cycles biorythmiques secondaires

Outre ces trois principaux cycles, il en existe d'autres.

Le biorythme du sommeil

Il y a des biorythmes purement biologiques comme le cycle du sommeil. Notre sommeil est naturellement cadencé. A cause du travail et des horaires imposés, le sommeil peut être perturbé. Chez les individus les plus fragiles, ces turbulences dans le biorythme du sommeil peuvent causer divers troubles. Le fait de ne pas respecter les cycles du sommeil est susceptible de mener à des dépressions. C'est aussi l'une des sources de l'obésité d'après certains chercheurs.

Le biorythme d'intuition

D'autres cycles ont une dimension plus cognitive. C'est le cas du biorythme d'intuition par exemple. Il régit notre faculté de jugement. Son cycle dure 38 jours. Il influence notamment la manière dont on évalue quelqu'un ou quelque chose avec notre subjectivité, au-delà des arguments purement rationnels.

Le biorythme esthétique

Lorsque l'on est confronté à la beauté et à l'art, notre ressenti est dû au biorythme esthétique. Son cycle s'étend sur 43 jours. Lorsqu'il est dans sa phase positive, le biorythme esthétique nous aide à percevoir l'harmonie d'une oeuvre d'art. C'est également grâce à ce biorythme que l'on est capable de profiter pleinement d'une expérience liée à la culture. Le cycle esthétique est particulièrement propice aux activités relatives à la décoration intérieure, entre autres.

Le biorythme spirituel

Si l'on parvient à se détacher du matériel de temps à autre, c'est grâce au biorythme spirituel. Lié à l'âme, son cycle s'étale sur 52 jours. Il permet de prendre de la distance par rapport au palpable et au rationnel. Pendant ce cycle, notre esprit est plus ouvert, plus tolérant, moins pragmatique.

Le biorythme de créativité

Enfin, le cycle de créativité est celui qui influe le plus sur l'imagination. Ce cycle dure 48 jours. Il représente la période idéale si l'on doit construire quelque chose, si l'on doit trouver une solution à un problème, si l'on doit faire preuve d'originalité et de créativité.

Comment lire les cycles biorythmiques ?


Les biorythmes se lisent sous la forme de courbes. Chacun des trois principaux cycles - physique, mental et émotionnel - mais également les cycles secondaires peuvent être représentés à la façon d'un graphique. Les biorythmes prennent alors l'apparence de courbes sinusoïdales. Ces courbes peuvent revêtir divers aspects. La courbe peut monter ou elle peut descendre, formant tantôt des montagnes, tantôt des creux.
Si la courbe est dans un mouvement ascendant, on considère qu'il s'agit d'une phase positive pour le cycle biorythmique. En revanche, si la courbe est descendante, le biorythme est dans une phase négative. Ces phases positive et négative impliquent différentes choses au sein de notre vie quotidienne. Le fait de lire les cycles biorythmiques et d'avoir une connaissance de ces différentes phases permet d'anticiper les problématiques qui vont s'opposer à nous. Ainsi, on devient capable d'adapter notre attitude afin d'esquiver les obstacles ou afin de les affronter en pleine conscience. Pour les individus qui souhaitent connaître leur biorythme avec précision, des algorithmes disponibles gratuitement sur Internet permettent de procéder à un rapide calcul.
A présent, détaillons ces phases et voyons leurs conséquences au sein de notre vie.

Biorythmes

La phase positive

La phase positive est une phase idéale pour laisser libre cours à notre énergie ainsi qu'à notre vitalité. Cette phase peut être simplement positive et elle peut être très positive. Les symboles + et ++ servent à représenter ces nuances. Pendant la phase positive, notre dynamisme atteint son paroxysme. Lorsque l'on est dans une phase positive, on a de la force, on a du courage.
Lorsque le biorythme physique est en phase positive, l'organisme est le plus résistant. C'est le moment pendant lequel il combat au mieux les bactéries, les virus et les microbes. Sur le plan mental, c'est là que les capacités intellectuelles sont les plus vives.

La phase négative

La phase négative correspond à un temps de récupération. Tout comme la phase positive, il y a deux niveaux de négatif. Ils sont représentés par les signes - et --. Durant la phase négative, les énergies sont en régénération. Elles sont endormies en quelque sorte.
Par conséquent, lorsque le cycle de la santé est dans une phase négative, il est préférable de se reposer, de se relaxer. Quand le biorythme physique connaît une phase négative, il vaut mieux limiter les efforts afin de limiter aussi les risques pour l'organisme. Le biorythme mental peut également entrer dans une phase négative. Dans ce cas, l'apprentissage, l'acquisition de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences sont rendus plus difficiles. Durant ces périodes, il est préférable de ne pas mettre à l'épreuve ses capacités intellectuelles et de se contenter de réviser ce que l'on a déjà appris par le passé. D'ailleurs, un cycle mental en phase négative est idéal pour les révisions.

Les phases de transition

Entre les deux phases positive et négative, on observe des phases de transition. Pendant ces périodes, l'énergie passe soit de l'éveil au repos, soit du repos à l'éveil. Les périodes de transition durent généralement 24 heures. Ce sont des moments durant lesquels les dangers sont favorisés dans certains domaines en particulier (en fonction du cycle biorythmique qui est dans une phase de transition). Et ce d'autant plus lorsque les courbes passent du négatif au positif (davantage que dans l'autre sens).
Les jours pendant lesquels on connaît une phase de transition au niveau physique, le risque d'avoir un accident est accru.
Sur le plan mental, la transition empêche de se concentrer et d'assimiler des savoirs.
Sur le plan émotionnel, une phase de transition favorise les disputes.
Ces phases de transition sont les fameux jours critiques que nous avons évoqués dans les paragraphes précédents. A l'instar des phases négatives, il s'agit de périodes défavorables. Pendant ces jours, rien ne se déroule comme on l'aurait souhaité. Ce sont ces journées où, communément, l'on se surprend à dire "j'aurais mieux fait de me casser une jambe" ou encore "j'aurais mieux fait de rester couché". Connaître nos jours critiques peut nous aider à mieux vivre, tout comme le fait de connaître les phases négatives de nos biorythmes. Effectivement, si nous sommes capables de prédire les jours durant lesquels les situations tourneront forcément mal, nous pouvons davantage contrôler notre existence. En fonction de ces données, on peut alors programmer nos rendez-vous, nos sorties, nos formations ou encore nos travaux de manière à optimiser leur déroulement.

Les biorythmes dans la vie de tous les jours


Dorénavant, on l'a bien compris. Au sein de notre vie quotidienne, les biorythmes nous influencent énormément. Ils ont un pouvoir sur nous, que ce soit dans l'environnement scolaire ou dans la sphère professionnelle, dans nos rapports aux autres, sur notre santé ou encore sur nos humeurs. Leur rôle est nettement supérieur à tout ce que nous pouvons imaginer. Voyons précisément comment nos biorythmes agissent au quotidien.

Application du cycle physique dans le quotidien

Biorythmes - Le cycle physique

Prenons le biorythme de la santé. Si l'on est sportif et si l'on est dans un cycle physique (c'est-à-dire que le biorythme en question est dans une phase positive), le moment est alors propice à la réalisation d'une performance. C'est également le bon moment si l'on envisage d'effectuer des tâches où la force est en jeu, comme un déménagement, des travaux d'intérieur ou des travaux d'extérieur par exemple. Quand le biorythme physique est en phase positive, c'est aussi une période favorable aux opérations ou bien aux hospitalisations. En effet, c'est quand le cycle de la santé est en phase positive que le corps est le plus fort. C'est dans ces moments que notre organisme est le mieux armé pour affronter les contaminations variées et que l'on est moins fragile. Un biorythme physique positif à l'entrée de l'hiver est idéal pour éviter les petits rhumes et autre microbe !

Le cycle émotionnel dans la vie de tous les jours

Biorythmes - Le cycle émotionnel

Lorsque le biorythme de la sensibilité connaît une phase positive, il s'agit de la période idéale pour faire de nouvelles rencontres. C'est également le cycle approprié si vous devez collaborer avec des collègues dans un contexte professionnel ou avec des amis (pour une activité de loisir par exemple, pour organiser un événement ou des vacances). Un biorythme émotionnel positif correspond au moment opportun si vous avez des examens et des contrôles à passer. Ce cycle est également parfait si vous devez procéder à des négociations. Un biorythme de la sensibilité en phase positive garantit des rapports sereins, sains, une certaine ouverture. Pendant cette période, on est dans un état d'esprit apaisé. C'est pourquoi tout ce qui implique le groupe, l'équipe et le collectif est favorisé pendant ce cycle. Les conflits sont donc nettement moins nombreux que lorsque le cycle émotionnel est dans une phase négative.

Le cycle intellectuel au quotidien

Biorythmes - Le cycle intellectuel

Dans certaines périodes, c'est le biorythme mental qui est dans une phase positive. C'est alors le moment durant lequel l'apprentissage est le plus aisé, même quand il s'agit de matières ou d'aptitudes qui semblent, a priori, très complexes. En outre, lorsque l'on est dans un cycle intellectuel positif, c'est synonyme de tous les possibles sur le plan mental. Les facultés cérébrales sont optimales. Quel que soit l'âge, c'est le moment idéal pour suivre une formation professionnelle, pour apprendre une langue, pour acquérir de nouvelles compétences.
Paradoxalement, lorsque le biorythme intellectuel connaît une phase négative, l'apprentissage devient malaisé. On a alors davantage de difficultés pour se concentrer et pour assimiler un savoir. Si c'est le cas, si vous devez apprendre une leçon ou une matière et si vous constatez que vous n'y parvenez pas ou que cela vous demande un effort insurmontable, il est inutile de s'entêter. Il vaut mieux s'orienter vers un autre domaine ou se pencher sur des révisions en attendant le retour du cycle.

Les superpositions de cycles

Par ailleurs, plusieurs cycles peuvent se superposer. Lorsque cela survient, d'autres activités que celles que nous venons de citer sont favorisées.
Par exemple, le cycle intellectuel peut se superposer au cycle émotionnel. Alors, toutes les actions relatives à la création (dans le domaine de l'art, des loisirs, etc.) sont facilitées. La superposition de ces deux cycles - celui du mental et celui de la sensibilité - est aussi une bonne période si vous devez prendre des décisions ou bien si vous devez mettre en oeuvre vos capacités stratégiques. Au sein du monde professionnel, la prise en compte de ce cycle peut donc s'avérer très utile.
Les périodes durant lesquelles le cycle émotionnel croise le cycle physique sont bénéfiques à toutes les démarches qui nécessitent d'avoir de bons réflexes et qui requièrent de la concentration. Cette rencontre entre le cycle de la sensibilité et le cycle de la santé est aussi un moment opportun à la séduction et à tout ce qui touche à la sensualité.

Les biorythmes du couple

couple

Si l'existence de chaque individu est gouvernée par des biorythmes qui influencent différents domaines, au sein du couple aussi il existe des cycles biorythmiques. Ces cycles peuvent engendrer de l'harmonie entre les deux partenaires. Ils peuvent aussi, au contraire, créer des discordes au sein du couple. Ces biorythmes se construisent grâce aux biorythmes de chacun des membres du duo. Pour les calculer, il suffit donc d'associer les courbes de chacun. Puis il faut faire la moyenne entre ces courbes.
L'étude des biorythmes du couple permet plusieurs choses. Dans le pire des cas, les biorythmes du couple permettent de préjuger des tensions à venir (petits accrochages, disputes, mésentente totale...). A l'inverse, ces cycles peuvent aussi nous guider afin de prévoir les meilleures périodes pour concrétiser un projet. Si vous envisagez de devenir propriétaire d'un bien en duo ou bien si vous prévoyez de faire un bébé par exemple, il peut vous être utile de tenir compte des biorythmes de votre couple. Ainsi, vous serez certains d'être sur la même longueur d'onde.
Toujours concernant le couple, les biorythmes ont une influence sur les relations intimes. Sur le plan sexuel, le désir, l'envie, la libido dépendent des cycles physique et émotionnel. La rencontre de ces deux cycles dans une phase positive promet de tendres instants en amoureux, des périodes durant lesquelles la sensualité et le plaisir sont exacerbés.
Néanmoins, tout ceci est à nuancer. En effet, les biorythmes liés au couple sont moins puissants que les biorythmes propres à chaque individu.

Désormais, les biorythmes n'ont plus de secret pour vous. Il vous appartient de choisir de les prendre en compte et de les appliquer ou non dans votre vie quotidienne. Mais, si vous décidez de vous en remettre à vos biorythmes, votre vie sera très certainement plus facile et plus agréable.